Travaux d’aménagement d’abreuvoirs

La présence du bétail peut engendrer des pressions sur les berges et la ripisylve. Sans clôtures, les bovins peuvent en effet brouter la végétation et empêcher son développement. Sur les petits cours d’eau, ils peuvent même accéder directement au lit mineur de la rivière et le dégrader fortement. Il s’en suit des problèmes d’érosion et d’apport de sédiments fins qui colmatent les fonds de la rivière. La qualité bactériologique peut aussi se détériorer par l’apport des déjections des bovins. Cela représente des risques sanitaires pour l’homme (si il existe un point de production d’eau potable à l’aval, des activités nautiques…) et pour les animaux (transmission de maladies contagieuses bactériennes, virales ou parasitaires).

Les travaux d’aménagements d’abreuvoirs et de pose de clôtures ont pour intérêt de limiter la descente des animaux dans le cours d’eau afin d’éviter le piétinement du lit et des berges et de répondre ainsi aux objectifs suivants :

- piscicole pour la préservation des habitats par la lutte contre le colmatage,

- amélioration de la qualité de l’eau par la lutte contre le piétinement (matières en suspensions),

- hydraulique par la protection des berges contre l’érosion,

- écologique par la préservation des habitats,

- économique pour le maintien du paysage et des usages.