Affiner nos connaissances et donner du sens

L’élargissement du territoire d’action du Syndicat permet de gagner en cohérence de par la possibilité de travailler avec l’ensemble des acteurs du bassin hydrographique du Blavet morbihannais. Cependant, afin de proposer des actions répondant aux besoins et attentes du territoire, il est nécessaire d’acquérir des données et d’affiner nos connaissances à l’échelle de ce nouveau rayon d’action. Pour cette raison, plusieurs études et diagnostics vont être menés tout au long du contrat. Ils serviront également à assurer un suivi des actions et à faire du liant entre les différentes compétences du Syndicat.

Ce volet du contrat territorial vient en appui des autres actions. Il doit permettre de prendre du recul par rapport aux actions et de donner des éléments d’aide à la décision pour leur pilotage. Voici ci dessous les travaux en cours ou à réaliser :

-  Réalisation d’un diagnostic agraire en année 1 pour affiner la connaissance des trajectoires des exploitations agricoles et effectuer un travail prospectif. Il est mené par une stagiaire d’AgroParisTech, Maiwenn Berrou. Le diagnostic agraire sera réitéré en année 5 de façon à assurer un suivi des actions et à mieux piloter le programme agricole suivant,

- Suivi du dispositif Mh : ce dispositif porté par la Chambre Régionale d’Agriculture rentre dans sa 4e année et vise à avoir des retours sur la minéralisation de l’humus (Mh) par le biais de suivi de rendements de parcelles de maïs non fertilisées.

- Diagnostic des techniques de production légumières : la production agricole présente sur le territoire du Syndicat de la Vallée du Blavet fait la part belle aux productions légumières (légumes industries en grande majorité). Ce type de cultures impose un recours fréquent aux pesticides et une fertilisation importante. Il y a donc un enjeu fort à discerner les marges de manœuvre technique possible pur diminuer l’ensemble des traitements et/ou augmenter leur efficience. C’est ce à quoi va s’attacher cette étude.

-  Diagnostic de l’approvisionnement des structures touristiques : fort de la double compétence tourisme et eau, cette étude vise à conjuguer ces 2 pôles pour voir comment la restauration peut promouvoir et intégrer davantage l’agriculture et les produits locaux dans sa filière,

- Étude de l’approvisionnement en restauration collective : les élus locaux étant en charge de la mise en place de la restauration collective, ils semblent souhaitable que cette restauration collective puisse servir autant que faire se peut des produits locaux et respectueux de la qualité de l’eau. Cette étude doit permettre de mettre en évidence les freins et les leviers à l’intégration de tels produits dans notre restauration collective.

D’autres études ou diagnostics pourront avoir lieu en fonction des besoins remontés durant la mise en place du contrat territorial.