Aider les communes à changer leurs pratiques

Le plan de désherbage communal est un outil qui vise à protéger et reconquérir la qualité de l’eau en réduisant les quantités de pesticides appliqués sur les espaces communaux (espaces verts, voirie communale, stade de football, cimetière...).

Le principe est d’identifier et classer les zones à désherber en fonction du risque de transfert des pesticides (ruissellement) et donc d’adapter les méthodes d’entretien en conséquence.

Comment procéder ?

  • La première étape consiste à réaliser un diagnostic des pratiques et des produits utilisés avec les services des espaces verts de la commune. Les équipements de protection disponibles sont identifiés ainsi que leur utilisation par le personnel.
  • La seconde étape permet :

- la définition des objectifs d’entretien : En concertation avec les élus et les agents de la commune, cette étape vise à définir des secteurs où le désherbage est indispensable et ceux où le développement d’une flore spontanée est toléré.

- l’identification et le classement des zones à risque : En concertation avec les agents de la collectivité, le diagnostiqueur identifie les zones « à risque élevé » c’est à dire où les risques de transfert sont les plus importants et les zones « à risque réduit ». Une cartographie des espaces désherbés en fonction du risque est ainsi restitué à la commune.

À quoi sert-il ?

Grâce à ce document, des préconisations seront proposées afin d’utiliser des outils de désherbage alternatif adaptés à l’objectif de désherbage et ainsi réduire voire stopper l’utilisation des produits phytosanitaires sur les espaces communaux.