Le Contrat Territorial Milieux Aquatiques (2011-2015)

Le syndicat de la vallée du Blavet a signé en 2011 un contrat territorial Milieux aquatiques avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et le Conseil Général du Morbihan. Ce contrat, d’un montant global de 4 millions d’euros a pour but de préserver et restaurer les milieux aquatiques sur 600kms de cours d’eau situés sur le bassin versant du Blavet Morbihannais. .

Une étude préalable à la signature du Contrat

PNG - 24.3 ko
Le résultat du diagnostic REH
Compartiment par compartiment les 600 kms de cours d’eau ont été étudiés selon la méthode REH. L’étude a fait apparaitre des problèmes de continuité et de lit mineur sur le bassin versant du Blavet.

Pendant deux ans, un bureau d’étude a sillonné les cours d’eau du bassin versant et a identifié l’ensemble des dysfonctionnements des 600 kms de cours d’eau étudiés. Ce diagnostic s’est fait selon la méthode REH (réseau Environnement Habitat) qui étudie les milieux aquatiques selon 6 compartiments : débit, continuité, ligne d’eau, lit majeur, berges/ripysilve, lit mineur.
L’ensemble des travaux nécessaires à l’atteinte du bon état écologique, tel que voulu par la Directive cadre sur l’eau, a ainsi pu être identifié. Après arbitrage et discussion avec les partenaires financiers, les différentes acteurs ont validé un programme d’actions de 4 millions d’euros. Le contrat a fait l’objet d’une enquête publique au titre d’un dossier loi sur l’eau et d’une déclaration d’intérêt général (DIG), validé par la préfecture. Le contrat a été signé par les partenaires en présence en juillet 2011.

Les enjeux du CTMA

Ils répondent aux enjeux fixés par le SAGE Blavet (avant sa révision 2014)
Enjeu1 : La qualité de l’eau

  1. Objectif 1 : le bon état des eaux superficielles douce pour une alimentation en eau potable de qualité et l’atteinte des objectifs de la Directive cadre sur l’eau

la morphologie des cours d’eau participe aussi à l’amélioration de la qualité des eaux superficielles par le pouvoir auto-épurateur des cours d’eau :
- oxygénation
- consommation des nutriments par les végétaux aquatiques et de bordure
- échanges d’ions sur les interface eau-terre (bordures, atterrissements)

Enjeu n°2 : la qualité des milieux aquatiques et des zones humides

  1. Objectif 1 : des cours d’eau en bon état
  2. Objectif 2 : la protection des zones humides
  3. Objectif 3 :la sauvegarde de la faune et de la flore aquatique

Enjeu n°3 : La gestion quantitative de la ressource

  1. Objectif 1 :une gestion optimale des inondations
  2. Objectif 2 :une gestion optimale des étiages
    -  S’assurer du bon fonctionnement hydraulique des cours d’eau, c’est assurer une grande partie de la maitrise des inondations et des étiages : les débordements hivernaux répétés sur les parcelles riveraines ralentissent l’onde de crue, les recharges hivernales des parcelles riveraines permettent une restitution estivale qui assure un débit d’étiage compatible avec la vie biologique.

Des opérations réalisées sous la maitrise d’ouvrage du Syndicat de la Vallée du Blavet.

Les travaux réalisés par le syndicat sont multiples et variés :
- restauration de la ripysivle (végétation de bord de rive)
- remplacement de buses par des ponts cadres
- rehaussement du lit du cours d’eau par des recharges.....
Ces travaux, réalisés par des entreprises du département sont exécutées sous la surveillance du technicien rivière Yves MERLE. Vous pourrez trouver dans la rubrique « nos actions » plusieurs exemples d’opération de restauration des milieux aquatiques.