Le ruisseau de la pataugeoire de Camors retrouve libre cours

Les partenaires techniques et financiers s’accordent à trouver l’opération de renaturation du cours d’eau du Petit Bois comme pleinement réussie.

Le ruisseau du petit Bois est un affluent de l’Evel qui coule dans la forêt de Camors, ansi il joue un rôle important dans la reproduction des salmonidés comme la truite fario et d’autres poissons migrateurs comme le saumon atlantique ou l’anguille.
Sur le site du Petit Bois, le ruisseau a été modifié par la construction d’une pataugeoire en béton. Cet ouvrage d’agrément n’est plus aujourd’hui utilisé, il entraine une rupture de la continuité écologique et ne répond plus aux exigences réglementaires.

Pour restaurer le bon fonctionnement de ce cours d’eau, le syndicat de la vallée du Blavet a mis en œuvre de lourds travaux de restauration hydromorphologique : la pataugeoire a été supprimée et le lit du ruisseau reconstruit de façon à rétablir les fonctionnalités initiales de la rivière. Une passerelle pour les cyclistes et les piétons a été installée en lieu et place des vannages. Le remblaiement d’une partie du site va permettre, tout en conservant les capacités d’expansion des fortes eaux, de bénéficier d’une esplanade pour les nombreuses manifestations qui ont lieu à cet endroit.

Les travaux, coordonnés par Yves Merle, technicien rivière du syndicat, ont duré 2 semaines et ont coûté près de 10 000 €. Ils ont été confiés à l’entreprise Paulic de Baud.
Ces travaux s’inscrivent dans un programme de gestion globale et cohérente des milieux aquatiques du bassin versant morbihannais du Blavet et à ce titre sont financés à 80 % par l’Agence de l’eau Loire Bretagne et le Conseil Général du Morbihan.